Conseil

Il existe des centres de consultation pour l’aide aux victimes dans toute la Suisse. Ces centres vous renseignent sur vos droits, ils vous aident à surmonter ce qui s’est passé et vous apportent un soutien supplémentaire.

Titelbild - Conseil

La consultation de l’aide aux victimes est gratuite. Elle est confidentielle et peut aussi être anonyme si souhaité : votre histoire n’est divulguée à personne, si vous ne le souhaitez pas. À la police non plus.

Les collaboratrices et collaborateurs de l’aide aux victimes sont tous des professionnel-le-s. Des interprètes peuvent intervenir si nécessaire, également en langue des signes. La consultation pour l’aide aux victimes permet d’examiner les besoins des personnes handicapées.

Qui peut consulter l’aide aux victimes ?

Toute personne qui a été victime en Suisse d’une infraction portant atteinte à son intégrité physique, psychique ou sexuelle, peut consulter l’aide aux victimes. Le sexe, l’âge, la religion et l’orientation sexuelle de la victime ne jouent aucun rôle. Le soutien est accordé indépendamment du pays de provenance de la victime ou de la durée de son séjour en Suisse. Le dépôt d’une plainte ne constitue pas non plus une condition pour consulter.

Les parents de la victime et ses proches, ainsi que les enfants concernés par les faits de violence, peuvent également s’adresser à l’aide aux victimes. Les centres de consultation conseillent et informent également les autres personnes et professionnels intéressés.

Vous n’êtes pas sûr que l’aide aux victimes soit le lieu adéquat auquel vous adresser ? Nous vous recommandons de contacter néanmoins le centre de consultation. L’aide aux victimes vous indiquera dans tous les cas le service qui peut vous aider.

Comment se déroule une consultation pour l’aide aux victimes ?

Vous prenez contact avec un centre de consultation, par téléphone ou par e-mail. Si vous le souhaitez, vous pouvez convenir d’un rendez-vous et vous rendre au centre de consultation pour un entretien. Les collaboratrices et collaborateurs de l’aide aux victimes

  • vous écoutent, vous aident à surmonter ce qui s’est passé.
  • vous aident à décider de la suite des opérations et à trouver des solutions.
  • vous informent sur vos droits et vous expliquent p. ex. quelles démarches juridiques vous pouvez entreprendre
  • vous conseillent par exemple sur les questions d’assurance.
  • dispensent une aide financière immédiate dans les cas d’urgence et vous soutiennent dans vos démarches de demande d’indemnité et de réparation morale.
  • vous fournissent une aide supplémentaire : par exemple une avocate ou un avocat, ou une aide psychologique ou médicale.
  • peuvent vous aider à trouver un lieu protégé.

Les centres de consultation peuvent vous aider – Prenez contact

Tous les centres de consultation pour l’aide aux victimes se trouvent ici